• 17 mai 2016

    Communiqué de Presse de la réunion de concertation organisée entre les représentants de notre Association et le Minstère du Commerce, sous la présidence de Monsieur Bakhti BELAIB Ministre du Commerce. 

  • 2 avril 2015

    Dans le cadre des réunions de concertation avec les associations professionnelles, une rencontre a été organisée avec les représentants de l'Association des Producteurs Algériens de Boissons (APAB), sous la présidence de Monsieur Bakhti BELAIB Ministre du Commerce, en présence des cadres du secteur ce lundi 16 mai 2016.

  • 1 janvier 2015

    Nous, membres de l’Association des Producteurs Algériens de Boissons – APAB, informons les consommateurs
    algériens de ce qui suit :
    Tout récemment, l’Association de Protection des Consommateurs de la Wilaya d’Alger – APOCE -, à l’instigation
    de son Président, a décidé, après avoir prélevé plusieurs échantillons de différentes marques de jus de fruits et
    dérivés produits dans notre pays, de les transférer en Tunisie pour les faire contrôler par un laboratoire
    d’analyses tunisien.
    Une telle initiative, somme toute légitime s’agissant d’une association d’intérêt général, dont le but vise la
    protection des consommateurs, n’a pas manqué, pour autant, de susciter de la part des producteurs que nous
    sommes la vive réaction que nous portons, par le présent communiqué, à votre information.
    L’analyse des produits en question a été confiée, non à un laboratoire Algérien mais Tunisien. Le choix
    de ce dernier ne pouvant que susciter interrogations, sachant que ce pays œuvrera, en tout état de
    cause, dans le sens des intérêts de ses producteurs et non des nôtres. Et pour cause, cela fait plus de
    deux ans que l’APAB dénonce, auprès de nos institutions et par voie de presse, les tentatives
    tunisiennes visant à freiner l’introduction des boissons algériennes sur le marché tunisien. Ces
    tentatives ont consisté en une campagne médiatique dénigrant la qualité des boissons algériennes
    auprès du consommateur tunisien et en l’instauration d’une taxe intérieure de consommation, de
    25%, qui n’est appliquée qu’à l’entrée des produits algériens sur le sol tunisien.
    Les résultats réels, tels qu’ils découlent de la lecture des bulletins d’analyse présentés par l’APOCE,
    traduisent, sans équivoque, une conformité absolue des produits incriminés. En d’autres termes, la
    conclusion de non-conformité, présentée par l’APOCE, n’engage que cette dernière et non le
    laboratoire en question.
    L’attitude, décidément malveillante de la dite association, est de nature à « torpiller » tous les efforts
    consentis par nos pouvoirs publics qui ont lancé, comme chacun sait, une campagne patriotique visant
    à « consommer algérien ». Est-ce une manière de discréditer la qualité des boissons algériennes ? Au
    moment où la production de celles-ci couvre près de 98% des besoins du marché algérien et
    présentent un volume marginal en termes d’importation ?
    Nos producteurs déploient des efforts considérables pour l’amélioration de la qualité et ils sont, fort
    heureusement, couronnés de succès au regard de l’accroissement sensible de nos exportations dans
    plusieurs pays y compris occidentaux. Cela suffit à attester du sérieux et de la qualité, appréciée, de
    nos produits.
    Pour toutes ces raisons, notre association, gardienne vigilante de la qualité de ses produits qui représentent
    son vrai Patrimoine, mais aussi respectueuse de l’ensemble de ses consommateurs, s’indigne devant une
    opération malveillante et grossièrement déguisée en acte citoyen de protection des consommateurs.
    Aussi, nous appelons, avec énergie, tous les consommateurs algériens à faire preuve de vigilance et à demeurer
    sereins, en ce mois sacré de ramadhan, face à ces tentatives dont les véritables desseins restent à découvrir.
    P/ Le Bureau Exécutif de l’Association des Producteurs Algériens de Boissons – APAB
    Ali HAMANI
    Président